Les moyens alternatifs d’adoption animale

Chaque année, le nombre d’animaux abandonnés augmente et les associations ne cessent de tirer la sonnette d’alarme. Cette année encore, les chiffres sont effrayants : 11 animaux sont abandonnés en France toutes les heures ! Comment enrayer ce triste record ? En finir avec les préjugés et oser l’adoption !

Les moyens alternatifs d’adoption animale

  • Adopter un chien en refuge
  • J’adopte un chien

Un animal adopté en sauve deux : celui qui est adopté libère une place en refuge pour un autre

C’est vrai que certaines personnes préfèrent avoir un animal de compagnie pure race, venant d’un élevage bien comme il faut, et jeune afin qu’ils puissent l’élever comme ils l’entendent. Pourtant, parmi les nombreux animaux abandonnés, nombreux sont jeunes, en très bonne santé et souvent de race. En effet, les animaux de refuges ne sont pas forcément des « bâtards » comme nous l’explique Nicolas Dumas, Directeur général Adjoint de la Société protectrice des Animaux : « C’est une idée reçue que nous combattons chaque jour. Il faut savoir que les animaux restent en moyenne 60 jours dans nos refuges, ce n’est donc pas dans nos structures qu’ils ont le temps de vieillir ! «

« Faire l’essai une fois d’une adoption, cela peut vraiment être une belle expérience. » Tonio Ruiz, Secrétaire de l’association Sos Vieux Chiens.

Tout le monde peut trouver le chien qui lui correspond en refuge, n’hésitez-pas à aller dans les centres d’accueil autour de chez vous pour, peut-être, faire le bonheur d’une petite boule de poil.

Adopter un animal abandonné, c’est mettre de côté son envie pour donner une seconde vie et donc une seconde chance à un animal qui n’a pas pu connaître un foyer aimant. Vous pouvez ainsi adopter un animal réhabilité de laboratoire (des lapins, des chevaux, des chats, des chiens, des oiseaux,…) ou encore un animal senior.

« Les chiens qui sortent d’un laboratoire, sont des chiens qui s’attachent très, très fortement à leurs adoptants, (…) ils ont besoin d’un référant. (…) Je dirais surtout que c’est une aventure très gratifiante. » Marie-Françoise Lheureux, présidente de l’association Groupe de Réflexion et d’Action pour l’Animal.

Depuis quelques années, les associations et les laboratoires travaillent main dans la main pour développer la réhabilitation d’animaux de laboratoire. Ceux-ci, après avoir été déclarés aptes à la vie en famille par des vétérinaires agréés, les animaux de laboratoire sont pris en charge par les éthologues des associations qui leurs assurent une transition en douceur. Ainsi, en faisant le choix d’adopter un animal réhabilité de laboratoire, vous permettez à des animaux de connaître les joies d’une vie à la maison, en famille.

Ces laboratoires œuvrent pour que les laboratoires mettent en place une réhabilitation systématique des animaux utilisés en expérimentation (lorsque cela est possible évidemment) afin qu’ils puissent bénéficier d’une seconde vie.

« Un chien peut vivre facilement jusque 14-15 ans, donc à 10 ans, il n’est plus tout jeune mais il a encore 2 ou 3 ans à vivre en forme. » Tonio Ruiz, secrétaire de l’association Sos Vieux Chiens.

Les seniors sont les grand oubliés de l’adoption animale. Pourtant, adopter un animal senior, c’est donner une retraite à des animaux souvent condamnés à cause de leur âge mais qui ont autant besoin d’une vie calme en famille qu’un chiot. Ces animaux sont conscients de leur situation et sont trop souvent traumatisés par leur abandon soudain alors qu’ils ont vécus, pour la plupart, une grande majorité de leur vie avec le même maître.

Un animal senior, ne rime pas forcément avec : visites onéreuses chez le vétérinaire et chien en fin de vie. En effet, chaque senior a son caractère et ses besoins et c’est surtout aux maîtres de se faire accepter par leur nouveau compagnon.

Pour l’adoption d’un animal, la SPA demande une compensation financière de 150 euros pour un chien, 200 euros pour un chien de moins de 6 mois et 90 euros pour un chat.

Tous les animaux proposés à l’adoption, sont identifiés et vaccinés par un vétérinaire reconnu.

Si vous souhaitez plus d’informations sur l’adoption, consultez le lien suivant : Les moyens alternatifs pour adopter un animal de compagnie

  • Le petit traité Rustica de l’éducation du chiot et du chien: Bien connaître son chiot – L’éducation positive, dans le respect de l’animal – Tous les apprentissag
  • L’éducation positive du chien – Guide complet: Tout pour rendre votre chien heureux

FAQ

Quels sont les animaux pouvant être adoptés ?

De nombreux animaux peuvent être adoptés, tels que les chiens, les chats, les lapins ou encore les oiseaux. Chacun de ces animaux a ses propres besoins et exigences spécifiques à prendre en compte avant d'adopter.

Il est recommandé de bien se renseigner sur l'espèce choisie et de réfléchir à l'engagement que représente une adoption. Les refuges, associations et organismes spécialisés sont des lieux privilégiés pour trouver un animal à adopter et recevoir des conseils avisés.

Quels types d'adoption sont possibles pour les animaux ?

Les principaux types d'adoption pour les animaux sont l'adoption en refuge, l'adoption auprès d'associations de protection animale, l'adoption directe auprès de particuliers et l'adoption dans des animaleries. Chaque type d'adoption a ses avantages et inconvénients, il est important de bien se renseigner avant de prendre une décision. L'objectif principal reste toujours le bien-être de l'animal et la recherche d'un foyer qui lui offrira amour et soins.

Avant d'adopter un animal, il est conseillé de considérer sa capacité à assumer pleinement la responsabilité liée à cette adoption.

Pour quelle raison choisir d'adopter un animal ?

Adopter un animal permet de lui offrir une seconde chance et de lui donner un foyer aimant. Cela contribue à la lutte contre la surpopulation animale dans les refuges.

En adoptant, on peut sauver la vie d'un animal qui risquerait autrement l'euthanasie. De plus, l'adoption favorise le lien affectif entre l'humain et l'animal, apportant du bonheur aux deux parties.

  • Les animaux abandonnés augmentent chaque année en France.
  • Adopter un animal en refuge libère une place pour un autre.
  • Il est possible d'adopter des animaux réhabilités de laboratoire ou des seniors.
  • La SPA demande une compensation financière pour l'adoption et tous les animaux sont identifiés et vaccinés.
Camille Colin
Journaliste sur Oharas